Démarche

Je mène une double vie d’artiste et de géographe, ce qui donne une couleur à ma pratique. Après avoir complété un certificat en arts visuels à l’UQAM, je souhaitais continuer mon exploration, je suis donc inscrite au baccalauréat en beaux-arts à Concordia.  


Déambulation et rêverie nourrissent ma création. Ma pratique est éclectique, ma curiosité me pousse à vouloir explorer de nouvelles techniques de travail et toucher de nouveaux médiums. Les contraintes et l’adversité stimulent ma créativité. Je suis fortement influencée par le roman graphique, le personnage est central dans mes projets, même lorsqu’il n’est pas représenté, sa présence est implicite. Je prends plaisir à imaginer la vie des passants anonymes, l’histoire d’un lieu. Découvrir un petit détail que personne n’a vu. Je m’intéresse aux gens, aux personnages qu’ils soient réels ou fictifs. Ils sont souvent inspirés de ma propre réalité et des gens qui m’entourent. L’humain, et plus particulièrement les femmes, peuple mes gravures et est présent dans mes installations. Même lorsqu’il est absent, on peut tout de même sentir sa présence. 


S’exposer, mais jamais complètement, ne montrer qu’une partie, amener l’autre à faire une partie du chemin. Qu’y a-t-il sous la surface de cet univers fantasmé? Le regard occupe une place prépondérante dans ma pratique. Comment le regardeur se projette-t-il dans ce qu’il regarde ? Quel est son rapport à l’espace et à ce qui l’entoure ? Je cherche à proposer des univers subjectifs. Rien n’est vraiment objectif, l’image que nous avons de notre environnement est teintée par l’éclairage notre histoire personnelle, mais également par les codes propres à la culture dont nous sommes issus.