Si tu ne me vois pas, est-ce que j’existe toujours ?

Une femme canon qui déboule, elle apparaît et disparaît au gré de la projection. Submergée par l’accumulation d’images. Lors de la création, l’artiste se lance dans le vide et plonge sans se soucier de l’atterrissage. L’installation qui allie sculpture et projection est présentée dans six lieux différents à travers l’Île-Jésus. Certaines de ces présentations sont annoncées, d’autres non. Le public sera-t-il présent ? L’installation va-t-elle se fondre dans le décor ou les passants vont s’arrêter pour regarder ? En l’absence de spectateurs, est-ce qu’une œuvre d’art peut exister ?

Dans un monde où nous sommes bombardés d’images, où les gens consacrent moins de 10 secondes à une publication sur les réseaux sociaux, pourquoi chercher à en générer de nouvelles. À une époque où la valeur d’un individu est déterminée par le nombre de followers, est-ce qu’il est possible d’exister sans le regard de l’autre ?

Crédit photo : Marc-André Lefebvre

 
 

Ce projet a été réalisé dans le cadre du programme de mentorat en recherche création de Verticale centre d'artiste avec la fantastique Julie Lequin comme mentore. Dans le cadre du projet, Julie à eu la belle idée de produire un "Confizine" pour parler de notre expérience et de nos échanges. Allez jeter un oeil

 

Cette activité est soutenue par le Programme pour les arts et les lettres de Laval 2019-2020, Soutien aux projets des organismes artistiques et littéraires professionnels, du Conseil des arts et des lettres du Québec.